Le blog du Docteur Gimbert

Souvent la tête dans les nuages… mais les pieds parfois sur terre !!

Aide médicale d'Etat

Ils débarquèrent, sans prévenir, un beau matin, au milieu de ma consultation. Ma secrétaire m’indiqua par l’interphone qu’il lui semblait s’agir d’un père, accompagné de  son fils, souhaitant me voir en urgence. Je les reçus donc promptement et, aussitôt, le plus âgé jeta pêle-mêle sur mon bureau déjà bien encombré, quelques radiographies, une attestation d’Aide Médicale d’Etat, un résultat froissé de prise de sang et ses papiers d’identité.

Pendant que j’explorais ces documents, le fils tenta de m’expliquer la situation dans un dialecte incompréhensible pour moi. Constatant mes difficultés, il sortit de sa poche un Iphone dernier cri qu’il me passa après avoir composé un numéro. Aussitôt une voix masculine me vrilla dans l’oreille un accent d’Europe de l’Est si prononcé qu’il me fit déplorer l’absence d’application « sous-titrage » sur les smartphones.

Je parvins néanmoins à interpréter que mon visiteur souffrait d’une sévère arthrose de hanche et qu’on me réclamait une lettre d’introduction auprès d’un chirurgien orthopédique de qualité, afin de procéder au remplacement prothétique qui s’imposait. Je remerciais mon interlocuteur téléphonique pour sa confiance et rendis l’appareil à son propriétaire.

A ce moment-là, le monsieur assis en face de moi se pencha en avant, récupéra au passage sa feuille d’AME pour la brandir devant mes yeux ébahis et articula dans un sourire jouissif les deux seuls mots de français qu’il devait connaitre :

– « Moi…..gratuit ! »

J’eus alors une pensée émue et compatissante pour tous mes compatriotes qui s’enfilent, comme des colliers de perles, cotisations, franchises, génériques et autres déremboursements et lui rédigeai son laissez-passer.

Je n’ai jamais été payé pour cette consultation mais que représentent quelques euros en regard de la fierté d’avoir pu, pendant une vingtaine de minutes, faire partie des «Médecins Sans Frontières»… sans bouger les fesses de mon fauteuil.

Partagez cet article...!

Laisser un commentaire