Le blog du Docteur Gimbert

Souvent la tête dans les nuages… mais les pieds parfois sur terre !!

cnam_2L’activité des médecins libéraux, mesurée d’après la transmission par les professionnels de feuilles de soins électroniques, est en légère progression pendant la période des fêtes, en dépit de la grève des généralistes et spécialistes menée entre le 23 et le 31 décembre.

Ces données transmises à l’AFP par la Caisse nationale d’assurance-maladie (Cnamts) montrent que, hormis pendant le pont de Noël, du jeudi 25 au dimanche 28 décembre, les télétransmissions réalisées par les médecins libéraux (exerçant principalement en cabinet, dans les cliniques privées ou en libéral à l’hôpital) sont légèrement supérieures à celles de 2013 et de 2012.

Selon la Cnamts, 84% des médecins en moyenne télétransmettent les demandes de remboursement des patients (91% des généralistes, 78% des spécialistes) en utilisant la carte vitale.

Selon les chiffres de l’assurance-maladie, 4,9 millions de feuilles de soins ont été télétransmises au total sur huit jours (du mardi 23 au mardi 30 décembre), contre 4,6 millions en 2013 et 4,8 millions en 2012. Sur l’ensemble de la semaine dernière (lundi 22 à dimanche 28), elle comptabilise 4,415 millions de consultations, contre 4,350 en 2013 et 4,335 en 2012. Sur les deux premiers jours de cette semaine (lundi 29 et mardi 30), ces données font apparaître 1,86 million de consultations contre 1,43 million en 2013 et 1,07 million en 2012.

Interrogé par l’AFP, Jean-Paul Hamon, président de la Fédération des médecins de France (FMF), a parlé de « manipulation ». « Ces chiffres sont invérifiables, on demande à y avoir accès », a-t-il dit.

Les syndicats de médecins ont évoqué pour leur part une mobilisation massive, avec « jusqu’à 80% et 100% de débrayages » selon la CSMF. Ils ont appelé à poursuivre leur mouvement début 2015, les syndicats appelant pour certains à une nouvelle fermeture des cabinets la semaine prochaine (les 5 et 6 janvier) et pour d’autres à une « grève administrative » visant à engorger les services d’assurance-maladie, par exemple en stoppant la télétransmission des feuilles de soins électroniques.

(source: « Le Quotidien du Médecin »)

Partagez cet article...!

Laisser un commentaire