Le blog du Docteur Gimbert

Souvent la tête dans les nuages… mais les pieds parfois sur terre !!

Bonjour et Bienvenue sur mon blog…

 

Quelle que soit la raison pour laquelle vous atterrissez ici, avant d’aller plus loin, prenez quelques secondes pour parcourir ci-dessous ma…

 

LETTRE OUVERTE  AU PRESIDENT DE L’ORDRE DES MEDECINS

 

En effet, je risque d’être radié pour avoir osé dénoncer un médecin Membre Titulaire de l’Ordre des Médecins, ayant laissé , dans un EHPAD, une pauvre petite vieille se faire dévorer encore vivante par les asticots et les mouches nécrophages dans des douleurs insupportables sans le moindre traitement efficace. Ses petits amis de l’Institution Ordinale le soutiennent et le protègent…

Il faut que cela cesse !!  Il faut mettre de l’ordre dans l’Ordre !! Merci de relayer et de diffuser le plus largement possible cette lettre ouverte…

 

Monsieur le Président,

Je tiens à vous informer publiquement de faits graves impliquant un Membre Titulaire de l’Ordre des Médecins ainsi que les Présidents de deux Conseils Départementaux de l’Ordre (CDO).

En Octobre 2018, j’ai été, en tant que Médecin-Expert en Médecine Légale, missionné par la fille d’une nonagénaire décédée en EHPAD, pour analyser la prise en charge de la fin de vie de sa mère dans le cadre d’une procédure judiciaire devant le Tribunal Correctionnel.

J’ai rédigé un rapport d’expertise « rapportant de façon particulièrement minutieuse, précise et détaillée les conditions de prise en charge médicale en fin de vie et jusqu’à son décès de Mme X. », selon les propres termes du Conseil de l’Ordre. Ce rapport a mis en évidence de lourdes fautes médicales, déontologiques, éthiques et pénales de la part des deux médecins ayant assuré le suivi de la mourante, accablant tout particulièrement le médecin coordonnateur de l’établissement.

Accusé par des preuves irréfutables d’avoir laissé délibérément agoniser pendant plusieurs semaines la malheureuse résidente dans des souffrances physiques et morales intolérables en lui refusant la moindre sédation efficace, ce médecin a décidé d’attaquer mon expertise devant la Chambre Disciplinaire Régionale, non pas sur le fond qui est incontestable, mais sur la forme,  considérant  que mon rapport constituait « un manquement au devoir de Confraternité ».

Bien que surpris par cette plainte, la première de la part d’un Confrère en  40 ans de pratique médicale, j’étais confiant dans la décision de la Chambre Disciplinaire et convaincu que ce médecin coordonnateur serait débouté de sa plainte abusive, voire sanctionné par ses pairs.

Or, je viens de découvrir que ce médecin, Membre Titulaire de l’Institution Ordinale, a bénéficié à ce titre du soutien outrancier du Président de son CDO, lequel a manigancé en catimini avec le Président de mon propre CDO pour que les deux Conseils Départementaux s’associent à la plainte contre moi de leur Collègue et Ami, ce qui lui permettra sans aucun doute d’échapper à toute sanction, tout en me faisant sévèrement condamner pour n’avoir fait que mon devoir.

Il s’agit à nouveau d’un exemple caricatural de ces « petits arrangements entre amis au Conseil de l’Ordre» visant à protéger des médecins indignes s’étant rendus coupables, dans leur exercice professionnel, d’actes aux antipodes de leurs devoirs moraux.

Monsieur le Président, je vous demande solennellement d’intervenir dans ce dossier, pour mettre officiellement et réellement un terme à ces pratiques prétendument révolues mais qui continuent à écœurer la grande majorité des médecins cotisants et à révolter la Cour des Comptes, les médias et l’opinion publique.

Je tiens à votre disposition un mémoire en défense d’une soixantaine de pages reprenant, développant et complétant mon expertise initiale, avec toutes les pièces médicales nécessaires et probantes.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de mes confraternelles salutations.

Docteur Jean-Charles Gimbert

 

Vient de paraitre dans la Voix du Jura du 3/10/2019

 

Pour partager, commenter ou imprimer cet article, merci de cliquer sur l’image ci-contre et de patienter quelques secondes le temps que la plage recharge… Les icônes apparaitront en bas de page !

Vous pouvez aussi me joindre par le menu « contactez moi » ou directement par mail à l’adresse :   jeancharlesgimbert@gmail.com